ItHikes – Norvège

Etapes : StavangerBergenLofoten

En route pour la Scandinavie et plus précisément pour la Norvège!

Avant tout je précise que je ne vais pas être tout à fait objectif sur cette destination car ce pays faisait clairement partie de mes plus gros souhaits et la culture scandinave me plait tout particulièrement! Ceci dit, j’aurais dû coup pu être déçu par trop d’attente et autant casser le suspense, ce n’est pas du tout le cas! Pas déçu du tout, bien au contraire!

Stavanger

Parce qu’on ne peut hélas pas tout faire, le choix a été fait de ne pas passer par Oslo, l’objectif du voyage étant plus de profiter de la nature que des villes. L’arrivée se fera donc à Stavanger dans le sud ouest du pays!

Pourquoi Stavanger? parce que c’est une des plus grandes villes de Norvège quand même, la 4ème de mémoire, et qu’elle est proche de pas mal de fjords et randos très tentantes..  Parmi les plus connues/touristiques on citera celle du Kjeragbolten (rocher coincé entre deux falaises) et celle du Preikestolen (falaise bien abrupte surplombant le Lysefjord).

C’est d’ailleurs par cette dernière que commenceront nos balades dans le coin..! De par son côté touristique la rando est plutôt simple, très balisée et aménagée avec pas mal de marches, il ne faut pas y chercher la solitude, en tout cas pas en pleine saison, mais le cadre vaut la balade, et la vue à l’arrivée est impressionnante..! Mauvaise préparation des circuits de notre part, nous ferons l’ascension puis la descente avec les sacs à dos plein. Nous monterons la tente au bord d’un lac près du point de départ de la randonnée. Mis à part des dizaines de « moucherons mordeurs » le coin est tranquille et agréable. Les premiers plats lyophilisés seront de sortie.

Lysefjord en arrivant au Preikestolen

Retour en navette à Stavanger, la ville est plutôt agréable. La vie y est assez chère, même par rapport à la Norvège qui est de façon générale plutôt chère, car c’est en quelque sorte la ville du pétrole, ressource principale du pays. Un intéressant musée y est consacré et les plates formes pétrolières sont souvent issus des chantiers de la ville.

La visite de la ville passera par le Sverd i Fjell (monument de trois épées plantées dans le sol, symbolisant la paix), le port, ou encore le très agréable quartier du Gamle Stavanger, c’est à dire la vieille ville. La nuit se fera dans le camping « officiel », le camping sauvage étant assez logiquement interdit en ville (au moins 150m d’une habitation).

Stavanger – Quartier de la vieille ville

Bergen

Les navettes maritimes sont fréquentes et plutôt bons marchés et nous permettent de rejoindre la 2ème ville du pays : Bergen.

Cette ville connue pour son quartier de Bryggen, constitué d’anciens entrepôts fondés par les marchands hanséatiques, est idéalement située, entourée à la fois par la mer et la montagne. Le Mont Floyen se dresse face aux bras de la mer du nord .

Entrepôts hanséatiques de Bryggen

L’optique étant de profiter pleinement du cadre (et d’économiser le prix d’un logement…..), nous montons vers le Mont Floyen afin d’y poser la tente. De la verdure, des lacs par dizaine, une vue imprenable sur Bergen ses environs, et l’accès direct à pas mal de randonnées rendent le lieu idéal. A noter les quelques difficultés d’orientation, les noms ne correspondant pas toujours entre le balisage sur place et les cartes disponibles à l’office du tourisme..

Bergen vue du Mont Floyen

Le campement sera établi près du lac de Brushytten, un point d’eau étant à proximité et le paysage particulièrement agréable.

Brushytten

Trois jours durant nous resterons nous promener dans le parc, l’idéal est de s’éloigner le plus possible de l’arrivée du funiculaire afin d’éviter la foule. Après avoir pleinement profité du soleil, des lacs, des randos dans la bruyère, nous finirons par redescendre visiter Bergen. Là encore un vieux quartier demeure très agréable, et un secteur portuaire en pleine reconstruction donne un dynamisme très agréable à la ville, la vitrine de cette reconstruction étant l’USF, ancienne usine de mise en conserve de sardine reconvertie en lieu de concerts, expos, bars.. Le château et le centre ville compléteront notre visite.

Lofoten

La journée suivante entamera la deuxième partie du voyage, nous emmenant cette fois dans le cercle arctique, et plus précisément dans les îles Lofoten. Avion de Bergen jusqu’à Bodo, puis navette maritime Bodo-Moskenes.

Arrivée aux Lofoten – Musique de Jurassic Parc dans la tête 😉

Dans ces îles plus encore que sur le continent, le camping sauvage permettra de profiter pleinement du cadre.  L’atmosphère honnête régnante là bas aidera également, il est agréable de savoir que l’on peut laisser traîner son sac ou sa tente dans un coin sans risque qu’elle ne soit « visitée » et dépouillée…

Deux jeunes belges rencontrés sur place nous accueillerons dans leur spot pour le soir de notre arrivée, leur séjour en Norvège touchant à sa fin ils nous seront de bons conseils sur les coins à découvrir et nous rassurer sur le bon fonctionnement du stop sur les îles. Le lendemain sera consacré à l’ascension du Reinebringen.

Le sentier menant au Reinebringen est particulièrement raide, et relativement dangereux. Le passage important de visiteurs a abîmé le chemin et les pierres roulent facilement sur les personnes en contrebas. Nous apprenons sur place que des aménagements sont en prévision pour sécuriser le parcours. L’ascension perdra probablement un peu de son charme en perdant le côté sauvage mais l’actuel sentier n’inspire effectivement pas confiance, en particulier lors de la descente.

Ceci dit, malgré la difficulté, de nombreuses personnes grimpent et il est vrai que la vue une fois arrivé vaut largement les efforts. C’est l’un des endroits les plus photographiés du pays, la vue sur la ville de Reine, la côte, les fjords et un lac en prime est simplement magnifique. Nous avons en prime la chance de l’apprécier avec un grand soleil.

Reinebringen

Après une baignade en mer pour se rafraîchir, le stop nous mènera à Å (prononcez « O »). Cette petite ville de pêcheurs est la plus au sud de l’archipel. Diner sur place avant de retrouver notre tente.

Nous retournons à Reine pour prendre une navette à destination de Vindstad, petit village accessible uniquement par bateau. Notre rando du jour nous fera longer un fjord pour atteindre la plage de Bunes de l’autre côté de l’île. Nous grimperons ensuite sur la crête du Brunektinden, là encore la vue offerte au sommet est magnifique et la sensation d’être seul au monde est particulièrement agréable.  Nous camperons cette nuit au bout d’un fjord afin de récupérer le bateau-navette le lendemain matin. Le lieu correspond complètement à la vision que je pouvais me faire de la Norvège avant de partir.

Bunesfjorden

Le retour le lendemain nous donnera la chance de voir un orque croiser notre bateau..! L’aileron et le dos apparent laisse imaginer la taille de l’animal à côté de nous..!

Direction Ramberg ensuite en stop pour avancer un peu dans les îles… La ville de Ramberg n’est pas exceptionnelle mais elle servira de point central, nous pourrons ainsi laisser la tente montée. La première petite marche nous emmènera au village voisin de Flakstad, connu principalement pour sa petite église en bois, attention on ne parle pas là des assez connues églises en bois debout, nous n’avons malheureusement pas eu la chance d’en voir sur notre chemin, ces dernières étant un peu plus dans les terres.

L’objectif de la journée suivante sera la plage de Kvalvika (plage de la baleine). Avec l’aide d’un couple suisse nous atteignons en stop notre point de départ de la marche. Cette petite randonnée bien balisée et assez simple mène sur une des plus belles plages des îles, là encore nous avons toujours la chance d’en profiter sous le soleil.

A noter le petit abri bien caché dans les rochers de la plage, une petite porte digne de la Comté de Tolkien cache une sorte de chambre accessible à tous ceux souhaitant s’y abriter pour la nuit.

Kvalvika

La remontée des îles continue jusqu’à atteindre Henningsvaer. Cette petite commune étalée sur plusieurs petites îles est surnommée la Venise des Lofoten, les bras de mer y sont omniprésents. La météo moins clémente nous empêchera hélas de grimper sur le sommet à l’entrée de la ville.

Henningsvaer

Près d’Henningsvaer se trouve Svolvaer, une des principales villes des Lofoten. Ce sera également notre dernière véritable étape.

Svolvaer

Notre dernière randonnée sera celle du Tjelbergtinden. Elle offre une vue à 360° sur le paysage, Svolvaer d’un côté, Kabervag et sa cathédrale de bois de l’autre, le tout entouré de lac et bordé par la mer.

Tjelbergtinden

Départ le lendemain en car en direction de l’aéroport Harstad/Narvik pour la fin du voyage. Etape à Oslo puis retour en France…

Un lien vers le site du Routard pour ce pays. Vous y trouverez plein d’infos bien pratiques (non ce n’est pas de la pub ou je ne sais quoi, c’est juste que je trouve leurs infos utiles) : Routard Norvège

Idem pour le site suivant, très bien fait et très utile pour les randonnées dans les îles Lofoten : Rando-Lofoten.net